Qui sont les Dieux de la mythologie grecque ?

Vous avez forcément déjà entendu parler de Zeus, Aphrodite, Apollon, Poséidon et des autres Dieux de la mythologie grecque. Mais quelle est leur légende et quels étaient leurs pouvoirs ? Le point sur les principaux Dieux grecs.

Qui sont les Dieux de la mythologie grecque ?
© Songquan Deng / 123RF

Zeus, le Dieu de la mythologie grecque

Zeus est le dieu suprême dans la mythologie grecque et forme avec sa fratrie la lignée directe des grands Olympiens. Zeus est le frère de Hadès, de Poséidon, de Déméter, d'Hestia et d'Héra, qui est aussi sa femme. Zeus est le fils de Cronos (un Titan) et de Rhéa.

Craignant la prédiction de ses parents (à savoir que l'un de ses fils le détrônerait pour régner à sa place) Cronos avalait ses enfants à leur naissance. Pour éviter à son dernier-né, Zeus, de subir le même sort, Rhéa le remplaça par une pierre emmaillotée et envoya Zeus grandir en Crète auprès des nymphes du mont Ida. Devenu adulte, comme l'annonçait le présage, Zeus lutta contre son père puis contre les autres Titans. Comment ? Par l'intermédiaire de Métis, une titanide qui va faire absorber à Cronos une boisson émétique le faisant rejeter tous les enfants engloutis. C'est ainsi que Zeus retrouve ses sœurs Hestia, Déméter et Héra, qu'il épousera successivement. Héra sera sa dernière épouse. Aidé de ses frères et d'autres divinités, des trois Géants Cyclopes ou encore des Hécatonchires (géants aux-cent-bras), Zeus va combattre les Titans.

Sorti victorieux de cette guerre, Zeus et ses frères, Poséidon et Hadès, se partagent l'univers. Le ciel pour Zeus, la Mer pour Poséidon et le monde souterrain pour Hadès. Mais le ciel constitue la partie supérieure de l'univers. De là, Zeus observe les actions des hommes, peut intervenir et les corriger. En effet, selon la mythologie grecque, c'est lui qui provoque, la pluie, la sécheresse, les orages, le tonnerre, la neige ou encore la foudre

Parmi les multiples combats de Zeus, le pire fut sans doute celui contre Typhon, monstre immortel aux cent têtes de dragons. Ce dernier menaça l'Olympe, mais fut stoppé par la foudre de Zeus et conduit de force dans les profondeurs du Tartare avec les Titans. La légende raconte que depuis, il souffle sa rage provoquant des ouragans terribles.

zeus-dieux-mythologie-grecque
Zeus, dieu suprême dans la mythologie grecque © timgillis/123RF

Aphrodite, déesse de l'Amour

Aphrodite est la déesse de l'Amour, de la fécondité et de la beauté. Les Romains l'assimilent également à Vénus dans la mythologie romaine. Grande déesse de la fécondité et de l'amour chez les Babyloniens et chez les Phéniciens, elle est ensuite considérée comme l'une des douze divinités olympiennes. Ses pouvoirs ? Elle protège les mariages, l'entente amoureuse et favorise la fécondité.

Selon Homère, Aphrodite serait la fille de Zeus et de Dioné de Dodone, ancienne déesse grecque. Aphrodite serait également la mère d'Eros (dieu de l'amour) et d'Hermaphrodite. Mariée à Héphaïstos, elle lui aurait été de nombreuses fois infidèle, son principal amant étant Arès. Informé, Héphaïstos créa un filet magique sur le lit de son épouse qui piégea le couple.

Aphrodite est en partie responsable de la guerre de Troie. En effet, elle reçut du troyen Pâris la fameuse Pomme d'or et lui promit la main de la belle Hélène, reine de Sparte. Mais celle-ci est déjà mariée à Ménélas qui, en réaction à l'enlèvement d'Hélène, assiège Troie avec l'aide des Dieux grecs. 

► Les symboles associés à Aphrodite sont : un coquillage, un miroir, une rose, une pomme, une couronne, le pavot et le myrte. Elle est également souvent représentée auprès d'une colombe.

aphrodite-dieux-mythologie-grecque
Aphrodite, déesse de l'amour, de la beauté et de la fécondité © perseomedusa / 123RF

Apollon, fils de Zeus

Apollon est le fils de Zeus et de Létô, sa maîtresse. Par peur de provoquer la colère d'Héra, la femme de Zeus, personne n'accueilli Létô pour accoucher d'Apollon (et de sa sœur jumelle Artémis) qui dû se rendre sur l'île infertile et flottante de Délos. Apollon y fut nourri de nectar et d'ambroisie (breuvage et nourriture des dieux) par la déesse Thémis. Si bien qu'en quelques jours à peine, il atteint sa taille adulte. A Haliartos, en Grèce, il rencontrera la Nymphe Telphousa. Détenant un oracle, mais craignant qu'il ne la concurrence, elle l'envoie en chercher un autre à Delphes, considéré comme le centre de la terre. Sur place, il découvre que c'est en réalité un énorme et féroce Python qui rend des oracles. Apollon le tua et, comprenant que la Nymphe Telphousa avait voulu le piéger, alla enterrer sa source sous les rochers de son île.

Apollon est bien sûr réputé pour sa beauté qui frise la perfection. D'où l'expression "beau comme un Apollon". Néanmoins - preuve que la beauté ne fait pas tout - s'il séduisit plusieurs nymphes et humains, Apollon se vit plusieurs fois refuser ses avances. Ce fut le cas avec Daphné qu'il coursa pour tenter de la faire céder, ou Coronis, qui lui préféra un humain et mourut, en conséquence, transpercée par les flèches de sa sœur Artémis. Apollon se fit également duper par une autre femme à laquelle il promit d'exaucer un vœu : celui de rester éternellement vierge. Apollon accorda par ailleurs le don de divination à Cassandre. En retour, elle devait s'offrir à lui mais, une fois son don accordé, elle refusa. Ne pouvant retirer son don, Apollon y ajouta un détail : personne ne croirait jamais à ses prédictions.

► Dieu de la lumière, de la raison, des arts (musique et poésie), des purifications, de la guérison, de l'harmonie et même de l'oracle... Apollon a plus d'une corde à son arc ! Mais attention, avec son arc justement, il peut engendrer le bien, mais aussi le mal comme répandre la peste. Durant la bataille de Troie, ce serait d'ailleurs Apollon qui envoya la peste puis, personnifié en Pâris, tua Achille. Ses symboles : une couronne de laurier, une harpe, un arc et une lyre.

apollon-dieux-mythologie-grecque
Apollon, dieu de la lumière et des arts © 123RF / Ruslan Gilmanshin

Poséidon, Dieu de la mer et des océans

Fils de Cronos et de Rhéa, Poséidon est le frère de Zeus, Hadès, Déméter, Héra et Hestia. Dévoré à la naissance par Cronos en même temps que ses frères et sœurs, il sera délivré par la suite grâce à Zeus. Poséidon se partage l'univers avec Zeus et Hadès, il est ainsi, selon la mythologie grecque, le Dieu de la mer et des océans. Mais la terre reposant sur la mer, il en est également le maître. Ainsi, durant la guerre des Titans, il coupa les montagnes en deux et les fit rouler dans la mer ce qui donna naissance à des îles. Poséidon est également celui qui a construit les murailles de Troie, mais le manque de reconnaissance face à son exploit le poussera à s'allier à Achille durant la guerre. Son pire ennemi : Ulysse dont il tente d'empêcher le retour au pays. Ce dernier a en effet crevé l'unique œil de son fils, le Cyclope Polyphème.

► Poséidon est généralement représenté avec son trident, forgé par les cyclopes, qui lui permet de soulever les eaux. Il se déplace aussi à bord de son char aquatique traîné par des chevaux et des dauphins. 

poseidon-dieux-mythologie-grecque
Poséidon, Dieu de la mer et des océans © Anders Peter Amsnæs / 123RF

Artémis, déesse de la chasse et de la lune

Soeur jumelle d'Apollon, et fille de Zeus et Léto, Artémis est la déesse de la chasse et de la lune. Elle est associée à Diane chez les Romains. Ses enfants sont les Amazones. D'après la légende, son père Zeus lui aurait offert 60 nymphes. Celles-ci durent faire vœu, comme Artémis, de rester vierge. Mais Zeus s'éprit de l'une d'elle, Callisto. Pour la séduire, il prit l'allure d'Artémis. Confiante, Callisto se laissa faire et tomba enceinte. Quand la déesse le découvrit, elle voulut la viser d'une de ses flèches et pour la sauver, Zeus la transforma en ourse qu'il cacha dans la montagne. Mais Artémis finit par retrouver l'ourse et lui décocha une flèche. En son hommage, Zeus fit d'elle la constellation de la Grande Ourse. Un temple est même dédié à la déesse Artémis : il se situe dans l'ancienne cité d'Ephèse en Turquie et est considéré comme la deuxième merveille du monde. Le temple d'Artémis est l'un des temples panhelléniques les plus sacrées.

► Symbole de la virginité et des accouchements heureux, elle est aussi la protectrice des sources. Ses symboles : l'arc, dont elle se servit notamment pour transpercer Coronis qui avait eu l'audace d'éconduire son frère, ainsi que le croissant de lune, le myrte et la biche.

artemis-dieux-mythologie-grecque
Artémis, déesse de la chasse et de la lune © mrakor / 123RF

Athéna, Déesse de la sagesse, des armées, de la justice, des arts et de la science

Egalement appelée "Pallas Athéna", Athéna est la fille de Zeus et de Métis. Déesse de la sagesse, des armées, de la justice, des arts et de la science, elle est également la protectrice de plusieurs villes de Grèce (dont Athènes). Athéna est appelée Minerve dans la mythologie romaine. 

Athéna est née de la tête de Zeus adulte et était déjà armée de sa fameuse lance et de son bouclier.  Zeus avait préalablement dévoré Métis, enceinte, par peur que son enfant ne le détrône comme l'avait présagé Gaïa. Enfin, si Athéna est considérée comme une déesse vierge, Héphaïstos la poursuivit et sa semence se répandit sur la cuisse de la déesse, qui l'essuya avec de la laine qu'elle jeta ensuite. La terre donna alors naissance à Érichthonios et Athéna l'éleva.

► Les autres symboles d'Athéna ? La chouette et l'olivier. Selon l'Odyssée d'Homère, c'est Athéna qui ramena la paix dans Ithaque. Aidée de Zeus, elle fut notamment la conseillère divine d'Ulysse. Favorite de son père Zeus, elle est capable, elle aussi, de provoquer la foudre et le tonnerre. 

athena-dieux-mythologie-grecque
Athéna, déesse de la sagesse, des sciences et des arts © dimitriosp / 123RF

Hermès, Dieu de l'Olympe, messager de Zeus

Selon la mythologie grecque, Hermès est un des dieux de l'Olympe. Son rôle ? Il est le messager de Zeus. Hermès est aussi l'inventeur des poids et des mesures, le dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs et des orateurs. C'est également lui qui conduit les âmes vers les Enfers. Son pendant romain ? Mercure. 

Hermès est le fils de Zeus et de Maïa (fille du titan Atlas). Rusé et voleur dans l'âme, la légende raconte que bébé, il déroba le troupeau de bœufs gardé par son demi-frère Apollon et fit marcher les bœufs à reculons. Apollon le nomma néanmoins berger de son troupeau et lui donna un bâton. Hermès y enroula deux serpents donnant lieu au caducée, avec lequel il est généralement représenté.

► Autres symboles d'Hermès : Ses ailes, bien entendu. Sa descendance serait Autolycos, considéré comme le roi des voleurs, car il ne se fait jamais prendre et Hermaphrodite, fruit de ses amours avec Aphrodite. 

hermes-dieux-mythologie-grecque
Hermès, dieu des voyageurs, des commerçants et des voleurs © Luca Arista / 123RF

CM1-CM2

Thèmes associés