Règle de grammaire e et é/è

Le Français regorge de règles de grammaire, il y en a pour presque tout. Nous allons étudier la règle des " é " et " è ". Bienvenue au pays des accents sur le " e ".

Quel accent mettre sur « e » ?

Commençons par un rappel de certaines généralités :

  1. L’accent grave (è) indique le « e » ouvert, comme dans : règle.
  2. L’accent aigu (é) indique le « e » fermé, comme dans : capté.
  3. On ne met jamais d’accent sur le « e » s’il y a une consonne double, ou un « x » après.
    Par exemple : fillette, perplexe.

Quand mettre un accent aigu sur « e » ?

  1. Quand le « e » est la première lettre d’un mot, on écrit « é », sauf avec le mot « ère », il y a toujours des exceptions avec la langue française !
    Exemple : énorme, étoile.
  2. Quand le « e » est la dernière lettre d’un mot, même au pluriel, ou un « e ».
    Exemple : fusée, côtés.
  3. On ne met jamais d’accent sur le « e » quand il est suivi d’un « d », « f », « r », « z » final.
    Exemple : pied, nez, clef.
  4. Dans les préfixes « dé », « mé », « pré », « très ».
    Exemple : préavis, médire.

Quand mettre un accent grave sur « e » ?

  1. En fin de mot suivi de « s » (sauf au pluriel).
    Exemple : Succès, dès que.
  2. Quand le « e » est suivi d’une syllabe ayant un « e » muet.
    Exemple : Collège.

Exercices avec les accents é et è

regle-de-grammaire-accents-e
Règle de grammaire — e et é/è © Hugo l'escargot

Imprimer la fiche

CM1-CM2

Thèmes associés