Comptine Compère Guilleri

"Compère guilleri" est un vrai défi pour les enfants avec son rythme endiablé et son texte long. Racontant l'histoire d'une chasse aux perdrix un peu maladroite, la comptine est un avertissement pour les aventuriers peu méfiants. Un brin d'inattention et on se retrouve dans un plâtre !

À l'origine, Compère désigne le parrain, de la même manière que commère désigne la marraine. Au XVIe siècle, le lien de parenté laisse la place au lien d'amitié : le mot devient synonyme d' " ami, camarade, complice ". À noter que pour rimer avec " Guilleri " ou " Carabi ", les verbes au passé simple se terminent en i, " mouri', couri', tombi', embrassi' ", une forme courante jusqu'au XVIIIe siècle. Et après cela, on a osé nous reprocher de faire des fautes de conjugaison durant notre scolarité !

Paroles de la comptine :

Il était un p'tit homme
Qui s'appelait Guilleri, carabi
Il s'en fut à la chasse
A la chasse aux perdrix, carabi

Refrain :
Titi carabi, toto carabo,
Compère Guilleri
Te laiss'ras-tu, te laiss'ras-tu,
Te laiss'ras-tu mouri'

Il monta sur un arbre
Pour voir ses chiens couri', carabi
La branche vint à rompre
Et Guilleri tombit, carabi

Refrain :
Titi carabi, toto carabo,
Compère Guilleri
Te laiss'ras-tu, te laiss'ras-tu,
Te laiss'ras-tu mouri'

Il se cassa la jambe
Et le bras se démit, carabi
Les dames de l'hôpital
Sont arrivées au bruit, carabi

Refrain :
Titi carabi, toto carabo,
Compère Guilleri
Te laiss'ras-tu, te laiss'ras-tu,
Te laiss'ras-tu mouri'

L'une apporte un emplâtre,
L'autre de la charpie, carabi
On lui banda la jambe
Et le bras lui remit, carabi

Refrain :
Titi carabi, toto carabo,
Compère Guilleri
Te laiss'ras-tu, te laiss'ras-tu,
Te laiss'ras-tu mouri'

Pour remercier ces dames,
Guilleri les embrassit, carabi
Ça prouve que par les femmes
L'homme est toujours guéri, carabi

Refrain :
Titi carabi, toto carabo,
Compère Guilleri
Te laiss'ras-tu, te laiss'ras-tu,
Te laiss'ras-tu mouri'

Thèmes associés