Comptine La tour, prends garde !

Cette comptine raconte l’histoire d’un militaire qui demande des renforts pour abattre une tour. De Duc en Prince, de Prince en Roi, aucun ne daigne lui accorder de l’aide. Làs, il finira par le faire lui-même.


Paroles La tour, prends garde !

La tour prends garde, la tour prends garde
De te laisser abattre
Nous n'aurons garde, nous n'aurons garde
De nous laisser abattre

J'irai me plaindre, j'irai me plaindre
Au Duc de Bourbon
Et va te plaindre, et va te plaindre
Au Duc de Bourbon

Mon Duc, mon Prince, mon Duc, mon Prince
Je viens à vos genoux
Mon capitaine, mon colonel
Que me demand'rez-vous ?

Un de vos gardes, un de vos gardes
Pour abattre la tour
Allez mon garde, allez mon garde
Pour abattre la tour

La tour prends garde, la tour prends garde
De te laisser abattre
Nous n'aurons garde, nous n'aurons garde
De nous laisser abattre

Mon Duc, mon Prince, mon Duc, mon Prince
Je viens à vos genoux
Mon capitaine, mon colonel
Que me demand'rez-vous ?

Deux de vos gardes, deux de vos gardes
Pour abattre la tour
Allez mon garde, allez mon garde
Pour abattre la tour

La tour prends garde, la tour prends garde
De te laisser abattre
Nous n'aurons garde, nous n'aurons garde
De nous laisser abattre

Mon Duc, mon Prince, mon Duc, mon Prince
Je viens à vos genoux
Mon capitaine, mon colonel
Que me demand'rez-vous ?

Trois de vos gardes, trois de vos gardes
Pour abattre la tour
Allez mon garde, allez mon garde
Pour abattre la tour

La tour prends garde, la tour prends garde
De te laisser abattre
Nous n'aurons garde, nous n'aurons garde
De nous laisser abattre

Mon Duc, mon Prince, mon Duc, mon Prince
Je viens à vos genoux
Mon capitaine, mon colonel
Que me demand'rez-vous ?

Votre cher fils, votre cher fils
Pour abattre la tour
J'y vais moi même, j'y vais moi-même
Pour abattre la tour

Histoire La tour, prends garde !

Cette comptine raconte l’histoire d’un militaire qui demande des renforts pour abattre une tour. De Duc en Prince, de Prince en Roi, aucun ne daigne lui accorder de l’aide. Làs, il finira par le faire lui-même.
Votre note

Newsletter Hugo (Voir un exemple)