Chat c'est un mystère !

Édition n°47

   

 

Chalut Hugo !
Salut le chat !
Après une première interview sur les origines du chat, nous voici de retour pour une nouvelle série de questions. Tu es prêt ?
 
Oui, oui. Je chuis prêt.
 
Ton territoire chacré  
 
 
Pourquoi te frottes-tu à nous ?
Je me frotte à vous pour marquer mon territoire. Vous m'appartenez en quelque sorte. Je dépose mon odeur sur vous grâce à une substance chimique produite par de petits organes appelés glandes. Ces glandes sont situées à la base et le long de la queue, sur les côtés de la tête, sur le menton, entre les pattes et près des organes sexuels. 
 

Pourquoi griffes-tu le canapé du salon ?
Je griffe les objets, non pas par vengeance, mais parce qu'ils sont sur mon territoire. Je les marque en quelque sorte. Nous les chats, divisons notre territoire en plusieurs zones. Il y a une zone d'alimentation, une de couchage, une de jeu, etc. Les Humains font généralement partie de la zone de couchage et contrairement à ce qu'ils croient, ils sont sur notre territoire et pas l'inverse.
 
Pourquoi fais-tu parfois pipi sur les meubles ?
D'accord, c'est dégoûtant, mais on ne fait pas pipi n'importe où. Certains chats marquent des endroits précis de leur territoire en urinant sur les arbres ou sur les murs extérieurs, mais parfois ils urinent à l'intérieur, ce qui est beaucoup plus embêtant.
On peut aussi agir ainsi à cause d'un stress causé par l'arrivée d'un bébé, par celle d'un autre animal ou à cause d'un déménagement.
 
Pourquoi bois-tu l'eau du poisson rouge et pas celle de ton écuelle ?
Vous ne mangez pas dans votre verre d'eau, moi non plus ! J'aime que chaque chose ait sa place. Je préfère que mon eau, mes aliments, ma litière et mon «lit» ne soient pas trop près les uns des autres (au moins à 50 cm de distance).
 
 
Pourquoi détestes-tu les chiens ?
Je ne les déteste pas vraiment !
Pour éviter les problèmes, il vaut mieux nous élever ensemble dès la naissance, parce que je suis plutôt un solitaire. J'ai surtout beaucoup de mal à partager mon territoire avec un autre, alors avec un chien…  
Et puis, nous ne parlons pas le même langage : un chien remue souvent la queue quand il recherche le contact tandis qu'un chat le fait quand il est agacé. Voilà encore une cause possible de chamaillerie !
 
 
 
Tes goûts Chalimentaires
 
 
Pourquoi ne manges-tu que de la viande ?
Contrairement à vous, notre organisme ne digère pas ce qui est bon dans les légumes, comme certaines vitamines. Alors, quand je suis obligé de me débrouiller tout seul, je préfère chasser les rongeurs (loir, mulot, campagnol, musaraigne, parfois les rats) mais aussi les lézards, couleuvres, oiseaux, araignées ou encore des insectes comme les sauterelles. 
 
Pourquoi aimes-tu autant le poisson ?
Je n'aime pas spécialement le poisson, je te rappelle que je suis un carnivore, grand amateur de souris. Mais on me décrit souvent comme ça, moi qui ne suis pourtant pas un animal pêcheur.
 
 
 
Pourquoi aimes-tu l'odeur de la menthe, de l'eau de javel et de l'herbe à chat ?
Je suis très sensible aux odeurs. Je rejette un aliment dont l'odeur me déplaît.  
Les Humains aiment le parfum des roses ou du pain chaud, et bien moi j'apprécie celui de l'asperge et de l'herbe à chat !
 
Pourquoi manges-tu de l'herbe ?
Je mange de l'herbe pour la vomir ensuite avec le poil que j'avale en me léchant. Cela m'aide à mieux digérer. L'herbe contient aussi une vitamine nécessaire à mon bien-être. 
 
 
 
Tes charactéristiques surprenantes
 
 
Pourquoi vois-tu dans le noir et pas nous ?
C'est exagéré. Je vois bien la nuit mais je ne vois pas dans le noir complet. Contrairement aux Humains, ma rétine (le fond de l'oeil où se forme l'image que l'on regarde) contient beaucoup plus de cellules sensibles à la lumière, appelées bâtonnets, que de cellules sensibles à la couleur, appelées cônes (pour en savoir plus sur la vision, lisez l'article n°22 du journal d'Hugo).
Par conséquent, je ne distingue pas très bien les couleurs, en revanche, je vois très bien dans l'obscurité.
De plus, ma pupille, c'est-à-dire la partie noire qui laisse entrer la lumière dans l'oeil au centre de l'iris (partie colorée de l'oeil), s'élargit plus que celle des Humains dans le «noir». Ainsi, je capte mieux qu'eux la faible lumière nocturne.
 
 
À quoi cela te sert-il de voir dans le noir ?
À chasser, bien-sûr ! D'accord, mes yeux ne sont pas aussi efficaces le jour : je vois un peu flou, je ne distingue pas très bien les couleurs et ce qui ne bouge pas, et si j'approche de quelque chose à moins de 25 cm, j'utilise plutôt le toucher, l'odorat ou le goût pour savoir ce que c'est. Mais la nuit, je suis le meilleur : aucun mouvement ne m'échappe et je vois la moindre lueur ! Attention les souris ! 
 
 
 
Pourquoi tes yeux brillent-ils dans l'obscurité ? 
Si je vois bien dans l'obscurité, c'est aussi grâce à une membrane (fine peau) située derrière la rétine (le fond de l'oeil où se forme l'image). Cette membrane porte un drôle de nom : «tapetum lucidum».
C'est une sorte de miroir qui renvoie une partie de la lumière, entrée dans l'oeil, vers l'extérieur en repassant par les cellules sensibles à la lumière (bâtonnets) situées sur la rétine. Grâce à ce miroir, la lumière passe deux fois par les bâtonnets au lieu d'une seule chez l'Humain. Voilà encore une raison pour laquelle je vois mieux qu'eux la nuit.
C'est cette lumière renvoyée par ce drôle de miroir qui donne à mes yeux un reflet un peu effrayant la nuit.
 
 
Pourquoi ta pupille n'est-elle parfois qu'un simple trait noir ?
Ma pupille n'est qu'un simple trait vertical quand la lumière est forte et elle devient un grand cercle dans l'obscurité. Si la lumière est forte, ma pupille ne laisse pas entrer beaucoup de lumière dans l'oeil pour m'éviter d'être ébloui, mais si elle est faible, elle laisse entrer un maximum de lumière pour que je puisse voir dans le «noir».   
 
Pourquoi entends-tu si bien ?
Là encore, c'est un peu exagéré. Si on dit ça, c'est parce que j'entends des ultrasons, émis par les souris et les rats, que les humains n'entendent pas. Mais je distingue mal la voix humaine et la musique qu'ils écoutent. Finalement, nous vivons dans un monde sonore différent. Les humains entendent mieux les sons graves et moi les sons aigus.  
 
Et ma dernière question, pourquoi retombes-tu sur tes pattes quand tu chutes ?
Mon sens de l'équilibre et ma souplesse m'aident à me retourner en l'air mais pour y parvenir je dois tomber d'une hauteur comprise entre 1,50 m (la hauteur d'un enfant de 12 ans environ) et celle du premier étage d'un immeuble soit environ 3 m. En-dessous de cette hauteur, je n'ai pas le temps de me retourner et au-dessus je risque de me briser les os.
Merci le chat. Tes explications vont sûrement aider nos lecteurs à mieux te comprendre.
 
J'en chuis chûr ! À très bientôt Hugo et tu chalueras tes lecteurs de ma part.
 
C'est d'accord. Au revoir le chat !
 
 
Votre note

Newsletter Hugo (Voir un exemple)