Pourquoi s'accroche-t-on des poissons d'avril dans le dos ?

Édition n°120

   

 

Cette tradition a sans doute quelque chose à voir avec le nouvel an. Au XVIème siècle, selon les régions, on commence l’année le 1er mars, le 25 mars, le 25 décembre ou le premier janvier. Pour mettre fin à ce bazar, Charles IX décrète en 1564 que désormais le premier janvier sera pour tous le premier jour de l'année. Et toc !

 

Pourtant il n'est jamais question d'un nouvel an le premier avril ?

Effectivement, cette date est symbolique. Le mois d'avril est le premier mois suivant l'hiver mais jamais le premier avril ne fût le premier jour de l'année. Par contre, il semble que certaines personnes ignorant le changement de date de la nouvelle année (internet n'existait pas, ni la télé !), ou refusant de changer leurs habitudes, continuèrent à célébrer la nouvelle année fin mars ou en avril, enfin bref, au printemps. Pour se moquer gentiment de ces retardataires, certains se mirent à leur offrir de faux cadeaux le jour du premier avril et en particulier de faux poissons.

 

Mais pourquoi a-t-on choisi le poisson comme symbole de cette journée ?

Il y a plusieurs hypothèses. Tout d'abord, le signe du poisson est le dernier signe astrologique de l'hiver (entre le 19 février et le 20 mars). D'autre part, le poisson rappelle un symbole utilisé par les premiers chrétiens pour se reconnaître. L'ichtus, c'est son nom, est formé de 2 arcs de cercles entrelacés ressemblant à un poisson stylisé. Enfin, le 1er avril tombe généralement à la fin du carême. Les chrétiens, pendant cette période de jeûne ne mangeaient pas de viande : par conséquent, le poisson (le vrai) était un cadeau offert fréquemment et apprécié à cette époque de l'année.

 

Si vous voulez en savoir encore plus sur la tradition du poisson d'avril, lisez l'article le Poisson et le Roi.

 

Votre note

Newsletter Hugo (Voir un exemple)