Le parrainage c'est quoi ?

Édition n°25

   

 

Voulez-vous devenir l'ami d'un groupe d'abeilles, d'un tigre, d'un arbre ou d'un banc public ?
Non, non, nous ne sommes pas tombés sur la tête. On appelle cela le parrainage !
 
 
En quoi cela consiste-t-il ?
Cela veut dire que vous allez aider à protéger un animal (en voie de disparition par exemple) ou un endroit (comme une forêt) en donnant un peu de votre argent de poche ou de votre temps, ou même parfois rien du tout. En échange, vous recevrez un certificat de parrainage (une sorte de diplôme) et des cadeaux divers.
 
 
Pour que vous compreniez bien comment cela fonctionne, voici quelques exemples :
 
 
Madeleine le chêne
Depuis plus de 20 ans, grâce à l'Office National des Forêts (qui entretient les forêts publiques françaises, c'est-à-dire celles qui appartiennent à tout le monde) et Guigoz (une marque de lait pour bébé), votre petite soeur ou petit frère peut devenir le parrain d'un arbre. 1 600 000 arbres ont ainsi été plantés depuis 1991 !
 
 
Les plus : 
- Il suffit de remplir une petite fiche d'inscription et c'est tout !
C'est gratuit et ça permet de replanter des forêts en France, mais aussi à l'étranger (une forêt est en cours de plantation à Madagascar).
Les moins : 
- Seuls les bébés peuvent être les parrains de ces arbres.
 
 
 
D'autres projets de plantation existent dans le monde (surtout en Amérique du Sud et en Afrique). En voici deux exemples recommandés par le magazine Géo et le WWF (une organisation de protection de la nature) :
 
Isis le guépard
Certains zoos proposent de parrainer des animaux pendant un an. Vous pouvez ainsi devenir le parrain d'Isis le guépard au Zoo de Thoiry ou celui de nombreux animaux du Zoo de Beauval.
 
Les plus : 
- C'est une bonne idée de cadeau d'anniversaire ! Selon les zoos, on reçoit un certificat de parrainage, des nouvelles, des photos, des fonds d'écrans de notre filleul (nous on aime bien le parrainage proposé par le Zoo de Thoiry avec visite du parc et rencontre de son filleul !).
 
Les moins : 
- Parrainer un animal est souvent payant, mais l'argent donné sert à protéger des espèces en danger dans le monde et il existe souvent des formules «argent de poche» à partir de 15 euros par an.
 
Gargalo le phoque
Vous pouvez parrainer un animal qui sera relâché dans son milieu naturel, comme un phoque blessé par exemple.
 
Les plus : 
- Vous aurez le plaisir d'assister au «relâcher» de l'animal ! Vous recevrez également (selon les cas) un certificat d'adoption, des nouvelles par mail, une photo de votre protégé, etc. 
- On peut parrainer un animal avec ses amis ou avec sa classe.
 
Les moins : 
- Là encore, ce genre de parrainage est payant (à partir de 15 euros en général], mais cet argent sert à soigner, loger, nourrir les animaux avant de les relâcher.
- Vous n'aurez pas de contact avec l'animal. C'est un animal sauvage et qui doit le rester. Le  contact avec les hommes est donc volontairement limité. Mais il y a des exceptions comme les tortues terrestres qui acceptent très bien notre compagnie.
 
 
Vous préférez les animaux de la ferme ? Pas de problème.
 
Noiraude la vache
Vous pouvez parrainer des chèvres, des vaches, des brebis pendant un an.
Ces parrainages permettent aux éleveurs de mieux faire connaître leur métier et de mieux connaître ceux qui mangent leurs produits. Ce n'est pas mal de savoir qui fabrique ce que l'on a dans son assiette !
 
Les plus :  
- Vos filleules (eh oui, ce sont forcément des filles) produisent du lait si bien que très souvent les cadeaux proposés aux parrains se mangent ! Que diriez-vous de déguster les fromages ou les yaourts de votre protégée ? Miam, miam ! 
- Vous pouvez plus facilement et plus fréquemment la rencontrer. Une chèvre est plus facile à caresser qu'un tigre.
- Un grand rassemblement des parrains est généralement organisé une fois par an.
- Vous pouvez parrainer votre nouvelle amie à plusieurs ou avec votre classe.
 
Les moins : 
- Pas facile de faire un choix entre les formules de parrainage. Il y en a des gratuites, si vous voulez juste faire une caresse à Noiraude la vache, ou des beaucoup plus chères si vous voulez goûter à tous les fromages de Cornette la biquette. A vous de voir.   
 
 
Toujours pas satisfait ?
 
Zézélle l'abeille
Alors, que diriez-vous de parrainer des abeilles ?
De nombreux apiculteurs (c'est le nom de ceux qui s'en occupent) proposent de parrainer leurs ruches comme parrains-d-abeilles.com.
 
Les plus :  
- En échange ils vous donneront des pots de miel à mélanger avec le yaourt de Mésange la vache. Délicieux !
- La plupart du temps on vous propose de voir ces formidables travailleuses en action. 
- Les abeilles sont en danger. Elles meurent en très grand nombre depuis quelques années pour de  nombreuses raisons (maladies, pollution, changement de climat...).
Les apiculteurs cherchent des solutions pour les sauver. En les aidant, ce sont les abeilles que vous aidez.
 
Les moins : 
- Ce n'est pas gratuit, mais là encore vous pouvez parrainer ces petites bébêtes à plusieurs.
 
Barnabé le cerisier
Pour revenir aux arbres, vous pouvez en parrainer un qui donne des fruits comme l'olivier, le pommier, l'oranger, etc.
 Les plus : 
- Vous pouvez dans certains cas le planter, le voir pousser et récolter les fruits de votre travail. Vous pouvez aussi vous contenter de goûter sa production.
Les moins : 
- N'oubliez pas que c'est un arbre ! Il poussera lentement et ne fera jamais rien d'impressionnant. 
 
 
 
 
 
Enfin, si vous êtes un amoureux d'histoire, vous pouvez aussi choisir un arbre ou un banc dans un endroit prestigieux. Soyons clairs, ça coûte très cher ! Mais si papa et maman veulent devenir les mécènes (c'est comme ça que cela s'appelle quand on fait un don de ce genre) du château de Versailles, ils pourront acheter l'un des tilleuls de l'Étoile Royale dessinée par le jardinier de Louis XIV (qui s'appelait Lenôtre) ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du château de Versailles.
 
 
 
 
 
Quelques derniers conseils : 
- Il existe toutes sortes de parrainage. Nous en avons cité quelques exemples, mais il en existe beaucoup d'autres. 
- Essayez toujours de savoir à quoi va servir précisément l'argent que vous donnez et pour commencer, choisissez de préférence un parrainage proche de chez vous. C'est plus pratique pour rendre fréquemment visite à votre filleul(e).
 
Et maintenant, il ne vous reste plus qu'à faire votre choix !
Votre note

Newsletter Hugo (Voir un exemple)