C'est quoi Thanksgiving ?

Édition n°164

   

 

En 1620, des colons anglais traversent l'Atlantique à bord du Mayflower et débarquent au Nord-Est des États-Unis, un peu au Sud de l'actuelle ville de Boston. Ils y fondent la colonie de Plymouth du nom du port anglais qu'ils ont quitté deux mois auparavant. Le premier hiver très froid, la famine et les maladies (notamment le scorbut) causent la mort de la moitié de la centaine de migrants.

 

Heureusement, les indiens Wampanoag vivant sur ce territoire leur apprennent au printemps comment cultiver le maïs, où pêcher et chasser et quels fruits ramasser pour assurer leur survie. Grâce aux indiens, la première récolte est bonne. Pour les remercier de leur aide un certain Bradford, qui dirige la colonie, les invite à partager un repas connu sous le nom de Thanksgiving où ils mangent notamment de la dinde sauvage.

 

Le fameux glouglou, comme l'appelle Obélix dans l'album «la Grande Traversée», est bien connu des indiens qui le chassent. Il l'est aussi des anglais qui l'élèvent depuis son introduction en Europe par les conquistadors l’ayant ramené d'Amérique du Sud au XVIe siècle.

 

En 1789, George Washington reconnaît officiellement Thanksgiving comme un jour où l'on doit remercier Dieu (oubliés les indiens...). Enfin, en 1863, Abraham Lincoln décréte que Thanksgiving sera désormais une fête nationale célébrée tous les quatrième jeudi du mois de novembre. 

 

 

Votre note

Newsletter Hugo (Voir un exemple)