Les KAKAMON (deuxième partie)

Édition n°45

   
 
Qui sont les KAKAMON ? Si vous ne le savez pas encore, apprenez-le dans la première partie sur les KAKAMON en suivant ce lien. Vous y rencontrerez Pudubek et Petiprout qui vous expliqueront pourquoi et comment apparaissent la mauvaise haleine et les petits pets.
Pour ceux qui savent déjà qui sont les KAKAMON, lisez cet article où vous comprendrez beaucoup de choses sur la digestion grâce à Kakapo et Pipimix.
D'autres KAKAMON vous attendent : Krotdepif et Krasdeuil vont vous expliquer à quoi servent les crottes de nez et les crottes de n'oeil et Sir Doreil et Pustul vont vous parler du cérumen (cire d'oreille) et du pus.
Vomitotem, Hérototo et Éternuage vous diront à quoi cela sert de vomir, de roter et d'éternuer.
Enfin, la sueur n'aura plus aucun secret pour vous quand vous aurez fait connaissance avec Piedkochon, Malo et Déo Doran
 
 
Kakapo

 
 
Autres noms
Matière fécale, Fèces, excrément, selles, étron, caca, crotte, popo et bien d'autres…
 
 

 
 
Tanière
Dans la dernière partie de l'intestin (gros intestin ou colon) sous la forme que nous connaissons, mais en réalité Kakapo commence à se «former» dès que l'on absorbe les aliments.
 

 
 
Composition
Kakapo est composé de tout ce que le corps n'a pas digéré :
- Des fibres non digérées mais bénéfiques pour le transit, contenues essentiellement dans les céréales et les légumes,
- des cellules mortes (la paroi de l'intestin se renouvelle tous les 5 jours),
- des résidus de bile provenant de la vésicule biliaire,
- des bactéries* intestinales,
- des enzymes** provenant du pancréas,
- du mucus (substance visqueuse) produit par les intestins pour que les selles glissent mieux.
- Quelques nutriments*** non absorbés par le sang. Notre machine est efficace mais pas infaillible !
 
Chaque jour nous fabriquons environ 200g de matière fécale.
 

 
 
Attaque/défense
Ni attaquant, ni défenseur. Les selles ou matières fécales sont les résidus d'aliments non assimilés lors de la digestion.  
 

Amis
La digestion. Elle commence dès que les aliments sont dans la bouche. Les dents tranchent et mastiquent les aliments puis les enzymes de la salive les «découpent» chimiquement (par exemple, elles «coupent» l'amidon cuit du pain pour en extraire le sucre). Les aliments forment alors ce que l'on appelle un «bol visqueux» qui passe dans l'oesophage. L'oesophage c'est le tube qui transporte les aliments mastiqués et les liquides vers l'estomac. Dans l'estomac, les aliments sont transformés en bouillie dans un bain agressif d'acide chlorhydrique. Les protéines**** (très présentes dans la viande, le poisson, le fromage, le lait, les produits laitiers, les oeufs, le soja) y sont «découpées» chimiquement pour être facilement absorbées par l'organisme. L'organisme les utilisera, entre autre, pour construire et renouveler ses cellules, notamment celles des muscles et de la peau. Pour accélérer la transformation en bouillie, l'estomac se contracte et se détend jouant ainsi le rôle d'une machine à laver. 
 
Le foie, la vésicule biliaire et le pancréas. Ensuite la vésicule biliaire et le pancréas entrent en action en déversant dans les intestins des liquides facilitant la digestion. La bile produite par le foie et stockée dans la vésicule biliaire favorise la digestion des graisses tandis que le suc pancréatique découpe chimiquement les protéines.
 
Les intestins. La bouillie avance ensuite de 5mm par minute dans l'intestin grêle, c'est la partie la plus fine et la plus longue des intestins. C'est là que les aliments transformés en très petites particules, appelées nutriments, traversent la paroi de l'intestin grêle pour être absorbés par le sang.
 
Le colon. Après 8 heures de digestion les futures selles continuent leur progression dans le colon. À ce niveau, l'eau des selles est absorbée pour déshydrater les matières fécales. Des milliers de bactéries se nourrissent de ces déchets dont elles puisent encore certaines substances comme la vitamine K (utile notamment dans la coagulation sanguine et dans la formation des os).
 
Il aura fallu entre 20 et 48 heures avant que Kakapo n'arrive au bout du chemin de la digestion et ne sorte par l'anus.
 

 
Ennemi
Tout ce qui ralentit sa route comme la constipation.
 
 
 

 

* Les bactéries sont de petits organismes invisibles à l'oeil nu, appelés micro-organismes.

Leurs effets sont parfois aussi dévastateurs que ceux produits par les virus (c'est une bactérie qui provoque la peste), mais dans l'ensemble, l'action des bactéries est profitable à l'humain : par exemple, nos intestins contiennent des milliards de bactéries qui nous aident à digérer la nourriture que nous mangeons.

** Ces enzymes sont des petites substances spécialisées. Elles produisent et accélèrent chimiquement la transformation d'un aliment en nutriments.
*** Les nutriments sont les éléments élémentaires contenus dans les aliments dont l'organisme a besoin pour fonctionner :
Les sucres (glucides), les graisses (lipides), les protéines (protides), les vitamines, les minéraux et l'eau. 
Les nutriments fournissent l'énergie nécessaire à tout notre corps.
**** Les protéines sont essentielles au corps car elles contiennent des substances que le corps ne fabrique pas et ne stocke pas. Les protéines participent entre autre à la croissance et à l'entretien des organes comme les muscles ou à la défense de l'organisme (les anticorps qui détectent les intrus dans le corps sont des protéines).
 
 
 
 
Pipimix

 
 
Autres noms
Miction, urine, pipi
 

 
 
Tanière
Pipimix est stocké dans la vessie mais il est filtré par les reins.
 

 
 
Composition
Pipimix contient de l'eau (95%), des sels minéraux (s'il y en a trop dans le corps), des déchets (comme l'urée*) produits par les cellules du corps.
 

 
 
Attaque/défense
Ni agresseur, ni défenseur. Pipimix est un déchet résultant de la filtration de notre sang.
 

Amis
Le sang. Les cellules déversent leurs déchets dans le sang. Le sang les collecte et comme le ferait un éboueur, il se rend ensuite dans une station de traitement  : les reins. Le sang pénètre dans les deux reins pour être filtré (à raison de 180 litres par jour). 
Le sang débarrassé de ses déchets retourne dans le corps par la veine rénale.
 
Les reins. Le liquide à éliminer s'appelle l'urine (c'est pipimix !). Avant d'être stockée dans la vessie, l'urine traverse encore de petits tubes dans les reins où elle est débarrassée du sucre et des sels minéraux récupérés par l'organisme (rien ne se perd!).
 
La vessie. L'urine est stockée dans la vessie. Quand elle est pleine, des capteurs reliés à des nerfs connectés au cerveau lui indiquent qu'il est l'heure de faire pipi. Pour faire pipi on a une sorte de robinet que l'on ouvre et ferme volontairement appelé sphincter. Si on le relâche, l'urine coule dans un petit canal appelé «urètre» avant d'être expulsée du corps.
 

 
 
Ennemi
Nous, quand nous nous retenons, mais il vaut mieux éviter de le faire.
 
 
 
 
* L'urée provient de la dégradation des protéines et d'une substance de couleur jaune (bilirubine) formée lors de la destruction des globules rouges. La bilirubine donne sa couleur à Pipimix.
 
Votre note

Newsletter Hugo (Voir un exemple)