Arcimboldo, Arcimboldi, Arcimboldus !

Édition n°18

   

Non, ça n'est pas une formule magique, mais ce sont les trois noms utilisés par Giuseppe Arcimboldo pour signer ses tableaux.

 

 

 

 

Et quels tableaux !

Tandis que les peintres du XVIe siècle représentent surtout des images religieuses, Arcimboldo préfère peindre d'étranges portraits :

Quelques livres empilés, un rideau, et hop, voilà le visage du bibliothécaire de Maximilien II, roi de Bavière.

Des poulets déplumés et des poissons morts astucieusement disposés, et voici le visage inquiétant du Docteur Zasius, un conseiller de l'empereur.

Pour le portrait du roi Rodolphe II (fils de Maximilien II), Arcimboldo a fait son marché. Un front-melon, des paupières-petits pois, un nez-poire, de belles joues-pommes, une bouche-cerise et un menton-châtaigne !

 

 

Se moque t-il des personnes qu'il peint ?

Sans doute un petit peu. Il se moque gentiment des hommes importants de la cour des «Habsbourg» (la famille royale qui gouverne le Saint Empire romain germanique) dont il sera le peintre pendant 25 ans, de 1562 à 1587. 

Peintre des rois, il sera d'abord celui de Ferdinand Ier, puis de Maximilien II (son fils) et enfin de Rodolphe II (son petit-fils).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela l'amuse t-il de peindre comme ça ?

Certainement, ce qui ne veut pas dire qu'il fait n'importe quoi. C'est un excellent peintre. Il représente avec beaucoup de précision, les plantes, les animaux, les objets qui composent ses portraits. Sa technique est unique mais on dit que c'est un «maniériste». Les peintres appelés ainsi ne voulaient pas copier ce qu'ils voyaient. Ils voulaient transformer la nature. Par exemple, leurs personnages ont souvent des corps plus longs que dans la nature. Arcimboldo va encore plus loin, il crée des visages à partir de fruits ou de légumes. On croit voir une coupe de fruits et c'est finalement un roi qui apparaît.

 

 

 

 

Mais pourquoi cette idée bizarre ?

Arcimboldo est un peintre de la Renaissance, une période de grandes découvertes, où les hommes veulent mieux comprendre comment fonctionne le monde autour d'eux. Ils récoltent, étudient, dessinent, collectionnent des plantes (monde végétal), des animaux (monde animal), des roches (monde minéral), et des objets venus du monde entier. Ils les exposent ensuite dans ce que l'on appelle des cabinets de curiosités. Arcimboldo nous présente son cabinet de curiosités. Après tout, ses tableaux sont des collections de fruits, de fleurs, d'animaux et d'objets représentées avec le plus grand soin.

 

A t-il inspiré d'autres peintres ?

Au moment se sa mort en 1593 à Milan (où il est né en 1526 ou 1527), Arcimboldo est très connu. Mais petit à petit, on l'oublie. C'est seulement au XXe siècle que les peintres et écrivains «surréalistes» le redécouvrent. Ils voulaient créer des oeuvres étranges, magiques, mystérieuses : avec Arcimboldo, Arcimboldus, Arcimboldi, ils sont servis !

 

 

Pour en savoir plus :

 

D'abord un livre pour mieux connaître Giuseppe Arcimboldo :

Incroyables portraits d'Arcimboldo aux Éditions Palette

 

Ensuite, un site où l'on retrouve plusieurs des tableaux parmi les plus connus d'Arcimboldo :

http://www.artliste.com/giuseppe-arcimboldo/

 

Enfin, un site interactif où l'on peut jouer avec les tableaux de ce grand peintre :   

http://education.francetv.fr/matiere/arts-visuels/cp/jeu/decod-art-3-a-table

 

 

Votre note

Newsletter Hugo (Voir un exemple)