Le goût, un drôle de sens

Édition n°77

   

- Bonjour docteur

- Bonjour madame.

- J'ai un enfant qui a perdu l'amer et je voudrais savoir si vous pourriez lui redonner ?

- Vous voulez dire qu'il a perdu SA mère ?

- Non. Sa mère, c'est moi. Il a juste perdu le goût de l'amer.

- Il n'aime plus la mer ? Vous savez, la montagne, c'est très bien aussi.

- Mais non ! Vous ne comprenez rien ! Mon fils a perdu le goût de l'amer que nous avons sur le bout de la langue !

- Si vous l'avez sur le bout de la langue comment voulez-vous que je sache de quoi vous parlez ?

- Vous le faites exprès ou quoi ?!! Je vous parle des petites bosses présentes sur notre langue. Vous savez, celles donnant du goût aux aliments. Et bien les siennes ne reconnaissent plus la nourriture amère.

 

- Aaaahhh !!! Je vois ! Ce sont les papilles !

- Les quoi ?

- Les papilles gustatives.Ces petites bosses s'appellent ainsi. Pour simplifier, on peut dire qu'elles détectent quatre types de goût : le goût sucré… 

- Comme les fruits ou les gâteaux !

- Absolument. Le goût salé… 

- Comme les biscuits apéritifs ou le fromage !!

- Oui. L'acide… 

- Comme le citron ou le vinaigre !!!

- C'est ça. Et enfin l'amer… 

- Comme les endives !!!!

- Bien. Le mélange de ces quatre saveurs permet de reconstituer tous les autres goûts.

- Comment ?

- Les papilles transmettent tous les mélanges au cerveau. Le cerveau les analyse et détermine ainsi le goût de chaque aliment.

- Ah d'accord ! Et elle fait autre chose la langue ?

- Bien sûr. Elle ressent la température des aliments et leur nature liquide ou solide.

- Très intéressant. Pour en revenir à mon fils, pensez-vous qu'il va retrouver le goût ?

- Oui, dès que son nez sera débouché.

- Je ne comprends pas ce que vous voulez dire.

- Les papilles de notre bouche sont indispensables pour reconnaître la saveur d'un aliment, mais nos autres sens ont une influence sur le goût de ce que nous mangeons.

 

- Cela signifie que nous mangeons à l'aide de nos cinq sens ?

- Oui, plus ou moins. Nos yeux nous donnent une idée du goût qui va être ressenti : la vue d'un gâteau évoque un goût sucré. Notre mémoire sait donc associer une image à son goût. Par ailleurs, la vue d'un bon aliment déclenche la fabrication de salive.

- Que vient faire la salive là-dedans ?

- On peut dire que la salive libère les substances qui ont du goût dans les aliments. Elles les acheminent ensuite vers les papilles qui vont les transmettre au cerveau.

Mais revenons aux autres sens.

Nos oreilles nous informent, par exemple, sur le croustillant d'un aliment et le toucher sur la texture molle ou dure de ce que l'on va déguster. 

 

Mais l'organe du goût le plus important, après la langue, c'est notre nez. Il détecte l'odeur d'un aliment avant de le mâcher mais aussi pendant la mastication. En effet l'aliment mâché dégage des odeurs appelées arômes qui remontent de l'arrière-gorge vers le nez.

Si votre enfant n'a plus goût à rien, c'est probablement à cause de son nez bouché.

Je vais vous donner ce qu'il faut pour le soigner.

Comment s'appelle-t-il ?

- Michel.

- Vous verrez dans moins d'une semaine, il aura retrouvé le goût de l'amer, Michel.

- Ah, c'est malin !

-?… 

 

Si vous voulez en savoir plus sur nos autres sens, lisez l'article sur la vue et l'ouïe et le toucher.

 

Le quizz

Le goût regroupe des informations données par tous nos sens. On dit que la langue reconnait la saveur d'un aliment. Et notre nez, dit-on qu'il :
» Reconnaît l'odeur d'un aliment avant de le mâcher et son arôme pendant qu'on le mâche » Reconnaît l'odeur d'un aliment avant et de le mâcher et sa saveur pendant qu'on le mâche » Reconnaît l'odeur d'un aliment avant de le mâcher et son parfum pendant qu'on le mâche
Pourquoi n'aime-t-on pas trop les goûts amers et acides. Parmi les réponses suivantes une seule est fausse. Laquelle ?
» Parce que les aliments toxiques pour notre corps ou avariés (c'est-à-dire plus bon à manger) sont souvent amers ou acides » Parce que notre corps choisit de préférence dans les aliments ce qui est indispensable à son fonctionnement comme le sucre qui lui fournit de l'énergie » Parce que notre estomac ne digère ni l'amer, ni l'acide
Il n'existe pas de «carte des saveurs» sur la langue contrairement à ce que l'on pensa longtemps, mais on ressent mieux certains goûts dans certaines zones, comme le goût amer à l'arrière de la langue.
» C'est vrai » C'est faux
Le frais, le piquant, le pétillant ne sont pas des goûts mais des sensations ressenties par le palais et la langue au contact de certains aliments.
» C'est vrai » C'est faux
Pour vivre, il faut manger ! C'est pourquoi dès la naissance, un bébé sait reconnaître à son odeur la maman qui va le nourrir.
» C'est vrai » C'est faux
Le sucré, le salé, l'amer et l'acide sont les quatre saveurs de base auxquels certains scientifiques ont ajouté une cinquième saveur appelée umami. Ils disent qu'elle a le goût du bouillon-cube.
» C'est vrai » C'est faux
Il y a des papilles gustatives en petit nombre ailleurs que sur la langue. Parmi les réponses suivantes laquelle est vraie ?
» Il y a des papilles gustatives sur les dents » Il y a des papilles gustatives à l'entrée de la gorge et sur le palais » Il y a des papilles gustatives dans l'estomac
Votre note

Newsletter Hugo (Voir un exemple)